La VAE

Témoignage

 J’ai obtenu ma VAE

Bonjour,Temoinvae

Je me présente, je m’appelle Francine KNIPPER, j’ai plus de 30 ans de métier dans le secrétariat, 25années dans un cabinet d’assurances que j’ai quitté de mon propre chef, pour accepter un poste d’assistante de direction dans une PME/PMI de 50 personnes qui malheureusement a été mise en liquidation. Je me suis retrouvée au chômage sans aucun diplôme en poche. Je n’avais qu’une chose en tête retrouver du travail et me prouver à moi-même de ce que j’étais capable. Depuis longtemps je voulais valider mes acquis professionnels, j’avais à présent l’opportunité et surtout le temps pour le faire. Pôle emploi m’a financé le projet à raison de 10 heures d’accompagnement avec Mr BAUER professeur au lycée IMBERT tout proche de mon domicile.Ce dernier m’a conseillé, m’a aidé à monter mon dossier, et m’a encouragé à viser un BTS Assistante de Gestion PME/PMI. Cela me faisait tout drôle d’être supervisé par un professeur, qui m’encourageait à viser un BTS, alors que je n’avais qu’un certificat d’études. Notre premier rendez-vous était fixé le 3 Avril 2014. Je suis passée devant le jury le 13 novembre 2014, soit 7 mois plus tard. Dans cette même année, j’ai signé un CDI en tant qu’assistante de gestion. Aujourd’hui je suis fière de pouvoir donner un nom à mon métier, avant je me considérais toujours comme une simple secrétaire, à présent, je suis assistante de… gestionnaire de… commerciale de… et je dois reconnaitre que toutes ces années de formations sur le terrain méritent bien cette validation, cette reconnaissance.

Je tenais à remercier Mr BAUER Délégué VAE au lycée Georges Imbert, du temps qu’il m’a consacré, pour m’orienter dans mon choix, me guider, me conseiller. IL a été une aide précieuse au montage de mon dossier. J’encourage toute personne à faire de même. C’est une très belle expérience, cela ne peut qu’être un plus, et une satisfaction personnelle.

Francine KNIPPER

Qu’est-ce que la validation des acquis de l’expérience (VAE) ?

La VAE (validation des acquis de l’expérience) permet d’obtenir un diplôme correspondant à son expérience professionnelle. Les compétences acquises au fil des années sont ainsi valorisées au même titre que si vous les aviez acquis par une formation équivalente.

Définition de la VAE

La VAE (validation des acquis de l’expérience) est un droit individuel inscrit à la fois dans le Code du travail et dans le Code de l’éducation : « toute personne engagée dans la vie active est en droit de faire valider les acquis de son expérience, notamment professionnelle, en vue de l’acquisition d’un diplôme, d’un titre à finalité professionnelle ou d’un certificat de qualification. »

Elle s’adresse ainsi à toute personne qui souhaite faire reconnaître ses acquis professionnels par un diplôme ou un titre à finalité professionnelle.

La VAE est ouverte à tous : il n’y a aucun critère d’âge, de statut (salarié, artisan, bénévole, travailleur indépendant, intérimaire, etc) ou encore de niveau de formation requis. La seule condition est de justifier d’une année au minimum d’expérience professionnelle présentant un lien direct avec le contenu et le niveau du diplôme visé.

Attention !

  • La VAE n’est pas une simple conversion d’années de travail en un diplôme : une année d’activité professionnelle équivaut rarement à une année d’enseignement.
  • La VAE n’est pas une reprise d’études ou une formation ou un complément de formation. Lorsque vous présenterez votre dossier, votre expérience professionnelle devra déjà correspondre au référentiel diplôme (document officiel qui fait l’inventaire des savoirs, compétences, aptitudes exigés pour l’obtention d’un diplôme).

Quel diplôme peut-on obtenir ?

Par le biais de la VAE, vous pouvez obtenir tout diplôme ou titre à finalité professionnelle, sous la réserve impérative qu’il soit inscrit au RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles).

Les titres et diplômes obtenus par la VAE sont les mêmes que ceux délivrés par la voie de la formation « classique » : le document remis ne mentionne pas la voie d’accès empruntée.

En fonction du domaine du diplôme que vous visez, il faut vous renseigner auprès du certificateur concerné :

  • pour les CAP, bac pro, bac techno, BTS, licence pro, master, titre d’ingénieur, etc., le certificateur sera le ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et la recherche ;
  • pour les CAP agricole, brevet professionnel agricole, bac pro agricole, brevet de technicien agricole, BTS agricole, licence pro, etc., le certificateur sera le ministère de l’agriculture ;
  • pour les diplômes du domaine du sport tel que le brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BPJEPS), le certificateur sera le ministère de la ville, de la jeunesse et des sports ;
  • pour les diplômes du domaine de la culture, comme le diplôme d’État (DE) de professeur de musique, le certificateur sera le ministère de la culture ;
  • pour les diplôme du secteur social, comme le diplôme d’État (DE) d’auxiliaire de vie sociale, le certificateur sera le ministère de la santé et des affaires sociales ;
  • pour un titre relevant du bâtiment, comme le titre professionnel technicien études en construction bois, le certificateur sera le ministère du travail ;
  • les branches professionnelles ainsi que les chambres des métiers et de l’artisanat et les chambres de commerce et d’industrie sont également des certificateurs possibles.

Pour mieux cerner le diplôme ou titre professionnel auxquels vous pouvez prétendre et le certificateur concerné, vous pouvez bénéficier de conseils auprès de la personne qui s’occupe de la  VAE présent dans diverses structures (pôle emploi, mission locale, CIO, etc.).

Cerner votre projet professionnel

Avant de se lancer dans une VAE, il s’agit de bien définir votre projet. Pour cela, vous pouvez bénéficier de conseils auprès d’un point relai VAE présent dans diverses structures (pôle emploi, mission locale, CIO, etc.). Ces points d’information vous informeront sur les diplômes possibles selon votre parcours et votre expérience, sur les organismes certificateurs en fonction du diplôme visé et les possibilités de financement.

Si vous êtes salarié, vous n’êtes pas tenu d’informer votre employeur de ces démarches. Toutefois, votre employeur peut être partie prenante de votre projet, en vous accordant par exemple un congé spécifique. La VAE peut aussi être prévue dans le plan de formation interne. A vous de juger en fonction de votre situation.

Premier livret et certificat de recevabilité  « Livret 1 »

Une fois que vous avez déterminé le diplôme, titre ou certification que vous voulez valider, vous devrez remplir un premier livret de recevabilité qui vous sera fourni par l’organisme certificateur (ministère de l’éducation nationale, ministère des sports et de la jeunesse, etc.)

Une fois ce premier livret déposé, votre demande est étudiée. Si vous obtenez un avis favorable, vous recevez une convocation détaillant les démarches pour s’inscrire à une session de validation ainsi qu’un deuxième livret (ou dossier de validation) à remplir. Si votre premier livret n’est pas validé, il vous faudra redéfinir votre projet professionnel.

Le deuxième livret « Livret 2 »

En fonction des consignes données, vous rédigez un dossier qui détaillera l’ensemble des activités que vous avez exercées. Le but de ce livret est de prouver que vous avez acquis, grâce à vos expériences professionnelles, les compétences nécessaires pour être certifié. Dans certains cas, vous vous préparerez à une mise en situation professionnelle.

Il est fortement conseillé d’être accompagné par un accompagnateur VAE (Mr Bauer dans notre lycée) dans vos démarches (réalisation de votre dossier, préparation de l’entretien avec le jury ou de la mise en situation). L’aide peut se poursuivre en cas de refus ou de validation partielle.

Validation par le jury

Après le dépôt de votre deuxième livret, un jury vous convoque à un entretien. Composé d’un quart de professionnels, au moins, il est là pour vérifier l’authenticité de vos déclarations et vous faire compléter ou développer certaines informations si besoin.

Il évalue si votre expérience correspond aux exigences (connaissances, compétences, aptitudes) du diplôme visé. Il se base sur le dossier de validation mais comme il s’agit de titre à finalité professionnelle, il peut aussi vous « tester » lors d’une mise en situation professionnelle.

Lorsqu’il prend sa décision, le jury peut :

  • attribuer la totalité du diplôme qui sera identique à celui obtenu par une formation classique; « La validation Totale »
  • attribuer seulement une partie du diplôme ; « La validation Partielle »
  • refuser de l’attribuer et conseiller de nouvelles démarches; « Aucune Validation »

Entre le dépôt du premier livret et l’obtention de la VAE, il faut compter entre 6 mois et un an minimum.